Thursday, January 26, 2006

Malaria Competence Guinee: Bien Reussie

*****Message from Idrissa Souare (UNICEF, Guinee Conakry) in English below*****


Chers Amis de la Constellation, bien a vous,

Il m'est agréable de vous faire savoir que le Bureau Unicef Guinée a présenté (au Bureau Régional et au siège) dans son "Rapport Annuel 2005" les résultats de la "Malaria Compétence" comme une innovation bien réussie.
Depuis, ce volet fait l'objet d'un grand intérêt à ces niveaux, certifiant d'avantage toute la pertinence de cette approche d'auto évaluation des compétences.

En effet, il reste évident qu'un fort engagement de chacun et de tous dans la promotion des cette approche de "responsabilisation des communautés contre le palu", permettrai de sauver de nombreuses vies, notamment chez les enfants et les femmes, a des coûts moindres, et de contribuer en même temps a réduire la pauvreté qui accable surtout les pays touchés par cette maladie.

Je vous fait parvenir en dessous, un extrait de ce volet. Je profite pour remercier les collegues Jean-Louis, Marlou et dr. Petas pour leur contribution de qualité à la formulation de ce rapport.

Amitié

Idrissa SOUARE, facilitateur Malaria compétence - Bénin / Guinée :
E-mail :
isouare@yahoo.fr,
Tel : (224) 26 47 04
« FAISONS AVANCER L’UMANITE AVEC LES ENFANTS »

********

Dear friends from the Constellation,

I am happy to announce that the UNICEF Guinee office has in its Annuel Report 2005 mentioned the results of the Malaria Competence Approach as a succesful innovation.

Since, the document got a lot of attention, regional and national - confirming the strength of the approach whereby communities self assess their competence.

In fact, it is clear that a strong engagement of each and everyone in the promotion of this approach of making communities responsible in the fight against malaria is saving lives, especially among children and women, at minor costs - and contributes at the same time to poverty reduction in countries touched by malaria.

I am copying below a summary of the document (in French). With thanks to Jean Louis, Marlou and Dr Petas for their contributions to this report.

Best wishes,

Idrissa SOUARE, Malaria competence facilitator - Bénin / Guinée : E-mail :
isouare@yahoo.fr, Tel : (224) 26 47 04



****************


Malaria compétence ;
« Une innovation bien réussie en Guinée Conakry »
(soutenue par l’Unicef Guinée – Rapport annuel 2005)

a)- Titre : Expérimentation de l’auto évaluation des compétences dans la lutte contre le paludisme.

b)- Problème adressé :
La mortalité des moins de cinq ans reste très élevée en Guinée : de 177‰ en 1999 à 163‰ en 2005 ne baissant que de 14 points en 6 ans ; le taux de mortalité maternelle est de 528 pour cent mille naissances vivantes en 2005. Le paludisme reste la principale cause de cette situation avec 31% des décès et avec une incidence hospitalière croissante de 108,3‰ en 1998 à 115,3‰ en 2003. La saison des pluies est la période de l’année durant laquelle le plus grand nombre de cas est enregistré avec des pics en juillet et en août. La Guinée Forestière – Région à grandes forêts dans laquelle l’approche a été développée – et celle côtière marécageuses, sont les plus touchées. L’incidence y atteint le plus souvent 224‰. Des cas de résistance à la chloroquine ont été observés à des degrés souvent très élevés : 28% à N’Zérékoré et 21% à Boké. Cette maladie influence négativement les indicateurs économiques du pays avec plus de 4 055 000 journées de travail perdues par les malades et leurs accompagnateurs. Son traitement et sa prévention constituent de lourdes charges difficilement supportables par le gouvernement et les familles.

Face au poids que représente le paludisme pour le Pays et tenant compte de l’efficacité de cette approche, qui a déjà fait ses preuves dans d’autres domaines notamment dans l’industrie et la lutte contre le VIH/SIDA, le Bureau a décidé d’appuyer l’expérimentation de l’approche «Auto évaluation des Compétences » dans 2 collectivités, Fermessadou et Sangardo, du District Sanitaire de Kissidougou. Se situant respectivement à 12 km et 25 km du chef lieu de la Préfecture, chacune des 2 collectivités couvrent 10 districts ruraux ; leurs populations est de 34 167 habitants dont 17 582 femmes et 16 585 hommes ; 3 623 enfants de 0 à 59 mois; et 4 531 femmes en âge de procréer (RGPH96 actualisé).

c)- Stratégies utilisées :
D’une manière générale, la stratégie de base de cette approche repose sur ce qui suit :
Il s’agit avant tout, de transformer les responsables de la lutte en facilitateurs. «Nous avons notre propre expertise et nous fournissons la solution» devient «nous croyons en la capacité des personnes à répondre», «nous contrôlons une maladie» devient «nous nous mettons au service de votre action», «nous répondons aux besoins» devient «nous révélons votre capacité» et «vous avez un problème» devient «ensemble, vous et nous avons des solutions».

Pour arriver à cette transformation, les facilitateurs travaillent en équipe. Ils apprennent ensemble à apprécier les expériences des communautés qu’ils accompagnent, en dégagent les leçons communes, adaptent ces leçons dans leur propre organisation. En outre, l’équipe de facilitation partage son expérience avec d’autres équipes. La compétence s’accroît progressivement grâce à l’interconnexion des équipes de facilitation. La formation de l’équipe se fait principalement par la pratique, au cours de visites d’expériences communautaires, en anglais Support to Action Learning and Transfer ou « SALT » visit.

Avec l’autoévaluation de la compétence face à la malaria, le facilitateur dispose d’un outil qui permet la prise de conscience, le dialogue, l’action et la mesure du progrès au sein des communautés qu’il accompagne, y compris sa propre organisation. Au cours de l’autoévaluation, des membres de l’organisation (au sens large : village, quartier, commune, association, entreprise, ONG, service public, …) utilisent un canevas qui leur permet de situer sur une échelle de 1 à 5 leur performance par rapport à quatorze pratiques essentielles pour la compétence face à la malaria. Ils se fixent ensuite des objectifs de performance pour les pratiques qu’ils souhaitent améliorer. La communauté mesure les progrès accomplis en répétant l’autoévaluation régulièrement, par exemple tous les six mois.

Dans la trajectoire de cette stratégie de base, la démarche s’est essentiellement articulée sur le terrain comme suit ;
· D’abord, une orientation préfectorale a été menée, avec un fort plaidoyer auprès des autorités préfectorales et communautaires en vue de leur adhésion et leur support au processus. Deux collectivités ont été alors choisies pour abriter l’expérimentation sur la base des critères de 1) disponibilité d’animateurs communautaires (AC) formés à l’animation, expérimentés dans la mobilisation sociale, 2) l’existence d’organisations communautaires partenaires à l’Unicef et 3) des responsables/leaders locaux très motivés. Pendant cette orientation, 16 AC, 12 représentants d’ONG et des structures administratives et communautaires en charge de la promotion et de la coordination des interventions de développement à l’échelle communautaire ont été initiés à l’approche d’auto évaluation des compétences. Ces 28 personnes ressources ont été organisées en 3 équipes de facilitation (une préfectorale et une pour chacune des deux CRD) chargées de l’appui technique et du suivi du processus.

· En suite, les activités d’auto évaluation des compétences proprement dites ont été organisées dans chacun des 10 districts ruraux des deux CRD avec une forte mobilisation de l’ensemble des couches sociales de la communauté à la base. Ces activités ont regroupé dans les dix districts, 445 citoyens dont 160 femmes, 132 jeunes et 153 leaders communautaires, issus de 30 organisations communautaires formelles (conseils communautaires, conseils de districts), organisations villageoises de femmes et de jeunes ; dont dix (10) groupes femmes, dix (10) groupes de jeunes, et dix (10) groupes de leaders et élus locaux. A l’aide de la grille d’évaluation renforcée par la méthode participative chaque couche de la population a été mieux informée, a mesuré son potentiel de compétences par rapport à chacune des 15 pratiques (y compris la nouvelle pratique ajoutée), a choisi 3 pratiques comme priorité sur lesquelles elle veut agir, a micro planifié les actions liées à ces pratiques prioritaires et a assuré elle-même la mise en œuvre et le suivi de son micro plan.



· Enfin, le Suivi et l’évaluation des actions communautaires planifiées ont été réalisés par les leaders des organisations communautaires, le pool de compétences au niveau sous préfectoral et préfectoral. La restitution des résultats a été effectuée avec le niveau central au chef lieu de la préfecture.

d)- Résultats obtenus :
La mise en œuvre de cette approche dans les deux CRD a permis d’enregistrer des résultats éloquents contre le paludisme parmi lesquels on peut noter :

1. Avant la mise en oeuvre de l’approche auto évaluation des compétences, seulement 2 079 sur 34 167 personnes dormaient sous des MII, soit 6% de la population totale des deux sous préfectures. A la suite des activités d’auto évaluation et la mise en œuvre des micro plans communautaires, et ce, malgré la très faible disponibilité des intrants par rapport à la demande actuelle (MII, produits d’imprégnation, etc.) et le faible revenu des populations, 9 447 personnes dorment sous MII, soit 28%, avec une nette amélioration de 22% en deux mois seulement.
2. Durant les activités d’auto évaluation sur le terrain, huit (8) sur dix (10) districts touchés ont choisit la pratique N°4, accès prompte au traitement adéquat du paludisme. Plus 29% des populations des districts ont été directement touchées par les séances de sensibilisation sur le TRP et connaissent les méthodes de prise en charge. 189 agents communautaires (AC) et accoucheuses villageoises (AV) sur 195 identifiés, ont été rendu capables de prendre en charge le traitement recommandé du palu simple dans les villages. Les médicaments de prise charge du TRP ont été aussi rendus disponibles au niveau de ces 189 AC et AV.
3. Tel que prévu dans les micro plans, les activités d’assainissements ont permis de maintenir une salubrité sans précédent dans ces villages. Des campagnes de nettoyage des lieux publics et des habitations ont été réalisées toutes les deux semaines ; 42 fosses à ordures ont été ouvertes dans les 3 villages qui ont ciblés l’assainissement comme priorité avec l’appui des animateurs de l’ONG Plan Guinée. Le comité villageois de salubrité installé dans chacun des villages, avec l’appui de l’«Association des Femmes Rurales pour la Lutte contre le Paludisme», a assuré le suivi de ces actions. Tous les lieux retenant des flaques d’eaux usées out pluviales ont été soignés.
4. A l’issue de cet exercice et des activités de sensibilisation porte à porte qui ont suivi, la population de secteur de Deyah (plus de 1 500 hts), dans le district de Mermereyah (CRD de Sangardo), a réuni toutes les moustiquaires du village (195 au total) et a invité à ces frais, l’unité d’imprégnation de la CRD de Sangardo. En suite, les femmes de ce village ont mis une tontine en place, qui a permis en deux mois (septembre et octobre), de mobiliser de l’argent avec lequel elles ont payé des toiles de moustiquaire dans la friperie et les faire coudre par le tailleur local ; 43 moustiquaires nouvelles moustiquaires ont été confectionnées et imprégnées à l’issue de cette organisation féminine du village ; 3 de ces moustiquaires ont été octroyées à 3 indigents de la localité qui n’auraient aucune possibilité de se doter de MII.

e)- Implications potentielles :
Cette expérimentation a montré que cet outil permettra d’accélérer le recul du paludisme avec l’implication des communautés.

Les communautés sont mieux informées et plus responsabilisées autour des questions liées au paludisme. Elles ont pris en charge des aspects liés à la prévention qui sont à leur portée. Des comités villageois de salubrités ont été installés dans les 100% des villages touchés.

L’assainissement des lieux publiques et intra domiciliaire a été organisé et suivi. L’utilisation des moustiquaires imprégnées d’insecticides a été bien perçue à tous les niveaux et la demande liée à l’acquisition de moustiquaire est devenue très forte. Les femmes ont mise en place des tontines villageoises pour l’achat et l’imprégnation des moustiquaires à leur frais.

Chaque village dispose d’un micro plan issu de consultation communautaire interne, mobilise elle-même les ressources nécessaires et suit de façon responsable sa mise en œuvre. Cette réalité vivante sur le terrain constitue aujourd’hui une véritable opportunité pour réduire l’incidence du paludisme et sauver de nombreuses vies, notamment au niveau des enfants et des femmes.

f)- Défis restants :
La mise en œuvre de cette approche a relevé le défi lié à la banalisation de la lutte contre paludisme et à la responsabilisation de la communauté. Dans ces localités touchées, le palu n’est plus une affaire seulement médicale, mais plus tôt une préoccupation communautaire, et est en passe d’être réellement sous le contrôle de cette dernière.

Cette situation a soulevée de nouveaux défis à relever:
i - fournir d’intrants, notamment toiles de moustiquaire, insecticides, médicaments, pour satisfaire la demande croissante,
ii - assurer l’extension de l’approche à d’autres Préfectures/Régions qui sont fortement touchées par la maladie,
iii - mobiliser d’autres partenaires dans le processus ;
iv - utiliser cet outil pour la lutte contre les diarrhées, les IRA, le DIJE, etc.

g)- Personnes de contact :

Dr Aboudou Latifou SALAMI, Coordinateur des programmes Unicef Guinée :
lsalami@unicef.org,
Tel : (224) 25 09 42
2. Idrissa SOUARE, facilitateur Malaria compétence - Bénin / Guinée :
isouare@yahoo.fr,
Tel : (224) 26 47 04
3. Mr Mamadou Oury BAH, administrateur de programme à l’Unicef Guinée :
Mobah@unicef.org
Tel : (224) 23 31 05






Comments:
Sponsored by MEDC and Michigan Small Tech Association Policy Forum Attendees.
extra cheap phentermine
Looking for acuvue+bifocal? Webdirectory about acuvue+bifocal, and related topics
 
BUY CHEAP SUPER VIAGRA ONLINE AND SAVE 70 % OF MONEY...
BUY LOW-COST VIAGRA ONLINE

FIND CHEAP CIALIS ONLINE HALF-PRICE PHARMACY
 
LOW-COST CIALIS
BUY CHEAP CIALIS ONLINE
WHAT IS VIAGRA
BUY LOW-COST VIAGRA ONLINE & SAVE
ACNE MEDICINE ONLINE
half price accutane
WHAT IS ANTHELMINTICS
albernza
ANTIBACTERIAL MEDICINE & CARE
c
heap amoxil

AMPICILLIN ONLINE

ne-ampicillin.html>buy online ampicillin

BUY CHEAP BACTRIM
buy bactrim without prescription
NEW DRUGS & PILLS… SUPER-VIAGRA…

iagraforum.kokoom.com/buy-cialis-online.html>buy cialis online

BUY CIPRO ONLINE
ONLINE DISCUSSION new forums and CIPRO FAQ:
BUY CHEAP DIFLUCAN ONLINE
cheap diflucam
BUY CHEAP SUPER VIAGRA ONLINE AND SAVE 70 % OF MONEY...
CIALIS LEVITRA VIAGRA ONLINE
APPLY YOUR CREDIT CARD and SAVE 70 %
 
Post a Comment

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?